vendredi 13 juillet 2012

Automne à rallonge

L'automne prend ses aises et ne veut pas s'en aller. On ressort les vestes et pantalons qu'on pensait avoir mis au fond du placard pour toute la période d'été. Les tongs sont troquées contre des baskets. Et on recherche les endroits qui sèchent vite pour pouvoir grimper entre deux averses. Ni soleil, ni grosse chaleur... L'été se fait désirer.
D'un côté, ce n'est pas plus mal comme ça. La collante n'est pas trop mauvaise et les blocs tout propre avec la quantité d'eau qui tombe. Mais question de principe, il faut quand même bien râler un peu.
Pas de gros projet en chantier actuellement, plus l'envie de grimper beaucoup et pas nécessairement dans mon niveau max.

Donc pour illustrer tout ça, quelques photos et une vidéo (ça faisait longtemps!)
Les photos sont de Maël Serre. Toutes prises sur "Gueule de Crocodile" 7b à Coquibus Rumont. Un bloc assez récent ouvert par l'équipe Cost/ Hart/ Fourchereau qui vaut le détour. Une belle proue très pure. Dommage qu'il y ait le gros bloc de soutien à droite... Un bloc à faire quoi qu'il en soit!






dimanche 24 juin 2012

Holidays

Hum, mon dernier article date de Février. Presque 4 mois que je n'ai rien posté. Et pourtant il s'en est passé des choses. Comme de belles photos valent mieux qu'un long discours, en voici quelques-unes qui illustreront les derniers blocs réalisés à Bleau ou ailleurs...

1) L'être have, 7c au Mont Ussy (photo: Kolia Meignan)



2) Pince-min Pince-moi, 7b+ au Bas-Cuvier (photo: Kolia Meignan)





3) Bagheera, 7c au Maunoury (photo: Mael Serre)






4) Le parfum des couleurs, 7c au Rocher Fin (photo: Mael Serre)





Et également quelques photos mais d'un peu plus loin que Bleau cette fois-ci: la Réunion.
Le caillou fait bien mal au doigt, super abrasif et avec un gros grain. De manière générale, les blocs sont plutôt en format "poche" avec souvent des rétas. Oubliez les grosses proues ou les toits, le vertical (ou au mieux léger dévers) sont de rigueurs.
Les accès sont souvent pénibles car les blocs se trouvent dans des ravines. Et forcément, niveau réception c'est pas tout plat. Au moins deux crash-pads et un pareur attentif sont nécessaires pour les chutes.
Bon, dit comme ça, ça ne fait pas rêver mais d'un côté je n'y allais pas pour ça. De plus, le style de grimpe là-bas se trouve à l'opposé de mon genre de blocs. Malgré tout, j'ai quand même réussi à trouver des petits toits, proues ou des lignes avec un peu d'ampleur pour m'amuser. Je tiens à souligner que j'ai plus souvent pris des buts qu'enchaîner des blocs, et ce quelque soit le niveau (du 6c au 7c+/8a).

5) -, 7a aux Avirons




6) The Player, 6c aux Avirons





7) Effet de serre, 7b aux Avirons (but!)




8) Psychopad, 7c+ aux Colimassons (échec!)







9) Traversée sur plage.






Un bien beau voyage avec du caillou, de la rando, du pur tourisme de b@se et surtout LA fille.
Bref; de retour à Paris et l'envie de trouver des projets qui me motivent en forêt. La météo laisse un peu à désirer mais étant maxi dispo, je me débrouille comme je peux pour trouver les créneaux. Première étape: reprendre tranquillement ses marques après plus d'un mois sans réellement grimper (partiels + voyage). Seconde étape: trouver des projets motivants, de préférence à l'ombre. Troisième étape: enchaîner les projets!

Bisous à tous et surtout bonne grimpe !

jeudi 23 février 2012

Anticyclone & Cie.

Les conditions que tous les bleausards (motivés) attendaient sont enfin là ! Grand froid, parfois jusqu'à -10°C et grand soleil... Niveau vêtements ça donne: collant, 1er pantalon, 2nd pantalon puis tee-shirt, micropolaire, polaire, écharpe, bonnêt et doudoune... Un peu lourd mais paré pour faire des croix dans le froid.

Deux semaines sont passées avec des conditions démentes de ce type. Depuis les températures se sont réchauffées et la fin de l'hiver commence à se faire sentir. J'ai eu de la chance et me suis bien gavé pendant cette période avec pas mal de belles réalisations mais malheureusement peu d'images pour les immortaliser.

Avec des températures aussi froides, si on peut éviter de sortir les mains des poches, et ce pour quel que raisons que ce soit on le fait. Donc peu de photos et de vidéos, mais quelques unes quand même :) !


photo: Maël Serre


photo: Maël Serre


photo: Maël Serre


photo: Maël Serre


photo: Maël Serre

photo: Maël Serre

photo: Pierre Nicolaï

Et une petite vidéo rapido de 2 belles lignes: Fatwmoan, 7a et Abraracourcix, 7b:



Biz à tous et à toutes et bonne grimpe !

dimanche 15 janvier 2012

Wait & See

Tout d'abord bonne année à tous et à toutes. Santé, amour, famille et tout ce qui va bien. Mais surtout plein de perf' pour cette nouvelle année ! Les choses importantes en 1er quand même !

Normalement c'est le moment où tous le monde prend des bonnes résolutions, le coeur remplit d'espoir en se disant que "cette fois-ci c'est sûr je m'y tiens !"

Lapin dans "Compression Zap du fond" 7b+

Pour ma part, je dois dire que l'année 2011 m'a comblé et spécifiquement sur le dernier mois avec une rencontre inattendue, pas du tout prévue au programme. Une rencontre qui modifie l'équilibre général (et pas qu'un peu) et qui pèse dans la balance. Donc pour l'année 2012, pas d'exigence particulière...
La nouvelle année c'est aussi l'occasion de faire le point sur la précédente: voyage en Afrique du Sud avec Seb, Licence d'Economie en poche, un peu de sous pour financer tout ça, des rencontres exceptionnelles, des supers journées passées en forêt avec les copains, mes 1ers 7c bloc (que ce soit à Rocklands ou à Fontainebleau)...

Enfin ! Donc reprise en forêt après un mois de Décembre chargé. Les partiels sont passés, encore 3 mois et demi de cours et puis viendront les Grandes vacances. Oui, je mets un "G" majuscule à "grandes" car pour le coup elles sont vraiment longues et ce, pour mon plus grand plaisir !

Evidemment, j'ai plein de projets en tête: le Peak district au Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, ouvrir des blocs à Fontainebleau, Presles, la Réunion... Certains sont plus proches que d'autres de se réaliser mais pour l'instant, tant que rien n'est concret, je ne préfère pas en dire plus. On attend et on verra !

Donc pour cette reprise en forêt après 3 semaines d'inactivité, direction le Rocher de la Reine avec Claire et Maël. Il fait beau, pas un pet de nuage dans le ciel et il fait froid (0°C): les conditions parfaites. En montant sur la bute du Rocher de la Reine, on est bien exposé au soleil, c'est même possible de grimper en tee-shirt ! Et en plus ça colle ! Niquel ! Rajoutez à ça des beaux blocs, personne sur le secteur et de la bonne humeur et on est pas loin d'une journée idéale...

Pour me remettre dans le bain, j'attaque avec "La porte du temps", un 7a en fissure bien sympa qui finit sur des plats/réglettes. Pas trop mon style mais ça roule bien, les sensations reviennent vite.
Accompagné de Maël, on se met ensuite sur la proue de "Compression zip", 7a. Un truc qui me convient un peu mieux: des talons, quelques baffes et une belle ligne. La aussi ça passe assez rapidement.

Toujours le même dans la même bloc

Du coup, je règles les pas dans "Compression Zap du fond", 7b+/7c.  Les pas sont compris assez rapidement. Je fais mes calages section par section et ça passe au 1er run ! Cool ! Je ne pensais pas l’enchaîner aujourd'hui, ça me fait plaisir. Et puis c'est assez long donc pas trop mon style. Heureusement que Maël est là pour me dire de respirer entre chaque mouv'...

Maël rallonge à son tour "Compression Zip" après l'avoir enchainé mais n'arrivera pas au bout de "Compression zap du fond". La méthode est défrichée, il a tous les mouvements. C'est plus qu'une question de temps avant que ça passe ;)

Et pour immortaliser tout ça, Maël nous gratifie d'un petit montage bien sympa réalisé avec son nouveau jouet (un Canon 7D flambant neuf):



Biz à tous et bonne grimpe !

dimanche 1 janvier 2012

Obsession

"Je suis réquisitionné pour un déménagement, impossible d'aller en forêt aujourd'hui, désolé".

Simon m'envoie ce message la veille d'aller à Bleau... J'avais pas mal de projets à essayer et à lui montrer par la même occasion dont "Welcome to Tijuana", 7c à Apremont Envers. La météo annonçait en plus pas mal de beau temps. Arf, pas évident !

Je fouille dans mon répertoire, envois des dizaine de messages pour essayer de motiver du monde mais personne n'est disponible... Pas évident (bis) !

Le site d'Apremont Envers se trouve juste à côté du Cuvier, sur le parking d'en face. De la gare de Bois le Roi ça fait une petite trotte quand même ! Je ne me vois pas marcher 3h (aller-retour) pour mettre des essais tout seul dans un projet. Bon, besoin d'une solution et vite !

Finalement c'est mon père qui va me la fournir. Bossant à Evry, il peux me déposer le matin sur le parking du Bas-Cu, par contre pour le retour il faudra que je me débrouille. Boah, au pire je marche jusquà la gare et au mieux je trouve un grimpeur sympa qui accepte de me prendre en stop jusqu'à Paris.

Bref, réveil le lendemain à  8h, il fait encore nuit. Je passe la tête par la fenetre pour voir l'état du sol: il a plu cette nuit ! Le goudron brille encore à la lumière de la lune, les voitures sont trempées... Que faire ? En bon père, le mien me déconseille d'y aller, les conditions étant trop humides. Je me tâte, me rappelle que la météo annonçait un peu de bruine vers Fontainebleau... Allez tant pis, je tente le coup. Sur la route il pleut un peu mais rien de grave, ça peut encore le faire !

Je repense en même temps à ce bloc qui est sous les arbres, dans un site assez ombragé et qui prend pas beaucoup (si ce n'est pas du tout) le vent. En levant les yeux aux ciels je me rends compte qu'il n'y a pas un pet de soleil. Il est 11h et pourtant le ciel est tellement gris qu'on dirait une fin d'après-midi. Si je ne me prend pas la pluie j'aurai de la chance !

Motivé à bloc, je me remémore les mouvements de "Welcome to Tijuana" dans la voiture. Je l'avais essayé en fin de séance avec Maël et Kolia et malgré une petite forme avait trouvé tous les réglages. Le bloc me correspond bien: des talons, une ou deux baffes par-ci par-là, des prises plutôt bonnes dans l'ensemble et des bons blocages de bras. Depuis, la ligne m'obsède littéralement, je sais que je peux le faire, que j'en ai les capacités, il faut juste le bon créneau météo.

Arrivé sur le parking du Bas-Cu, je me rends directement vers Apremont Envers en courant quasiment (j'ai l'impression qu'il va pleuvoir d'une minute à l'autre donc autant gagner du temps). Le bloc me parait bien vert de loin... En m'approchant et en tatant les prises je me rends compte que les prises "sortantes" (type plat) sont bien sèches et bien collantes; par contre pour les "rentrantes" (bac et inversée), ça glisse un peu... Je prends le temps de les sécher une par une, convaincu que malgré ces conditions dégueux je peux enchainer le bloc. Chiffon, magnésie et brosse me permettent d'avoir un bloc à peu près propre. Niveau collante c'est pas trop ça mais tant pis, on fera avec !

Je me chauffe un peu, fait quelques pompes, étire rapidement (mais efficacement) les épaules, bras etc puis me remet dans le bloc.
Je refais chaque mouv' un par un pour me remettre dans le bain, change deux ou trois placements mais dans l'ensemble les mouvements sont les mêmes que ceux trouvés la dernière fois.

C'est parti pour le run gagnant... qui s'averera etre en fait perdant à cause d'une zipette de main. Ah bordel y'a rien qui tient ! En serrant les prises je me rends compte que quelques unes glissent sous mes doigts. Je resèche le bloc, re-verrouille tous les pas pour ne pas passer trop de temps sur les prises et me relance dans un essai.

Cette fois c'est le bon ! Un peu fébrile sur le dernier pas dans l'ensemble c'était propre (pour une fois) ! A chaque prise que je tenais je priais et serrais fort les fesses pour qu'elle ne me glisse pas sous les doigts. Parfait ! J'appelle Maël tout excité et encore essouflé pour lui raconter. Dommage que les copains soient pas là, ça aurait été plus sympa... Puis vient la sensation étrange qui suit la réussite d'un projet: d'abord une grande joie, un grand soulagement puis l'interrogation "Bon, c'est quoi la suite?". Comme si cette réussite était normal, dans l'ordre logique des choses. Enfin !

Il est 11h, j'ai encore plein de temps devant moi. Du coup je file au Rempart régler mes comptes avec "Immodium assis" (7b), un jeté qui m'avait bien énervé la dernière fois que j'avais mis les mains dedans. La ligne n'est pas exceptionnelle mais question de principe, je veux le faire ! Et ça passe ! J'ai de bonnes sensations dans le jeté, j'arrive à le faire plusieurs fois sans problème. Cool !

En déambulant au Cuvier je me rends compte que j'ai vraiment eu de la chance que "Welcome to Tijuana" soit à peu près sec parce que beaucoup de blocs sont encore trempés. D'ailleurs je croise seulement 2 grimpeurs de toute la journée dans le site le plus connu et réputé de Fontainebleau ! Avant de rentrer, j'en profite pour regarder les prochains projets: Moby Dick, Art et Nature...


Et armé d'une carte IGN et de mon Ipod, j'entame le retour vers le train de Bois le Roi à marche forcé (1h du Rempart).

vendredi 23 décembre 2011

Une journée cl@ssique

Voila un article rapide juste pour la vidéo: réalisé par Kokotte.

Beaucoup d'essais, peu de réussites mais surtout une belle journée en forêt avec du soleil, des copains et de la bonne humeur ! Une journée cl@ssique en somme :)
Au final c'est surement ce qui compte le plus lors de ses "sorties": être avec les copains pour partager la même passion plutôt que le nombre de croix qu'on ramène dans les poches à la maison...




Bonne grimpe à tous et surtout bon Noël !

jeudi 15 décembre 2011

L'arrivée de l'hiver

L'hiver s'installe enfin! Tranquillement mais sûrement...

On ressort le thermos, les doudounes et les bonnets. La forêt se vide un peu, beaucoup de grimpeurs préfèrent se réfugier dans des salles chauffées remplies d'air saturé en particules de magnésie. Et ce, quel que soit le niveau. Je me rappelle avoir surpris la conversation de deux forts grimpeurs l'hiver dernier échangeant sur le fait qu'en dessous de 5° il faisait trop froid pour grimper en forêt... Blasphème !

Enfin, qu'à cela ne tienne, j'attends la bonne collante hivernale avec impatience. Et si en plus il pouvait neiger un peu pour vraiment donner un air de Noël... La forêt de Fontainebleau a quelque chose de magique et d'étincelant sous une fine couche de neige.

A partir du moment ou les températures sont négatives, la neige ne fond pas et il suffit juste de déblayer les sorties de blocs au balais. Experience magique survenue la 1ère fois avec Seb à Noël dernier. La séance s'était d'ailleurs soldée par l'enchaînement de Carnage (7b+) et Noir désir (gauche) (7b) !

Carnage, 7b+ (2010)

Noir Désir (gauche), 7b (2010)

Bref, assez parlé et place aux photos de ces dernières séances de grimpe en tee-shirt (je l'espère) !

Rocher Gréau et Petit Bois

1) Oliver Twist, 7a+
Réalisé avec toute la troupe (Seb, Maël, Malik et Vince), le bloc est bien au frais sous les arbres avec une fin dans une fissureplutôt sableuse. Le mouv' de départ est bien péchu et le crux se fait par un croisé sur de bonnes réglettes où l'équilibre est de rigueur.

Oliver Twist au Rocher Gréau

2) La baleine, 7a+
Un cl@ssique ! Une belle ligne, des mouv'classes... Que demander de plus?

Seb fait une tentative dans "La baleine"

Vaché sur les bacs de sortie avec Seb à la parade

Bas-Cuvier et Rempart

1) Langouste Royal, 7a.
Besoin d'une séance et demi pour réalisé ce bloc ! Le but consiste à remonter le long de l'arête sur des plats à l'aide des talons puis sortir le pied gauche et dynamiser sur le haut. Une bonne collante est vraiment nécessaire pour réaliser ce bloc. Sinon obligé de revaloriser tout le temps les plats et le bloc étant bien péchu de b@se, ça n'arrange rien...

Un bloc bien b@sique

et maintenant sortir le pied gauche
2) Salathé Wall, 7a+
Un joli bloc avec des mouvements qui ressemblent plus à Rocklands qu'à Fontainebleau. La cotation est surement un peu large à mon sens. Réalisé avec Simon au 2nd essai, c'est la sortie complètement trempée qui nous a posée plus de problème plutot que le bloc intrinséque.
Départ sauté
Maël dans le pas final

3) Arête à droite de Sideway Daze, 7a
Pas d'enchainement pour ce bloc mais juste des photos sympas avec de belles lumières :)

Vincent profite des derniers rayons de soleil et fait péter le tee shirt

Jeu d'ombres pour Maël
4) Bush de là, 7b
Le bloc ne paye pas de mine et pourtant, les mouvements qu'il propose sont bien atypiques. Les prises sont douces à tenir, et le crux résulte en une sortie piscine à un bras pas évidente...

Format bloc de poche

Avec une parade toujours attentive ;)

Canche aux merciers & Coquibus Rumont

1) La grande marché prolongée, 7b
La bête noire de Maël. Il y avait passé plusieurs séances dedans sans succès. Du coup, plus motivé que jamais, il a bien voulu m'attendre pour qu'on le rouste ensemble et ce fut chose faite !
Le bloc se décompose en 3 parties: La première est une fissure en 7a+ (la grande marche) difficile à négocier si on a des gros doigts, puis s'en suite une traversée sur des gros bacs ou des repos sont possibles et enfin une sortie sur des beaux plats corrects. Tout ça en fait un bloc complet et sympa et la cotation n'est pas volée.

Maël dans la fissure de la grande marche

Traversée sur gros bacs

Et la fin sur de bons plats

2) Sérénité assis, 7a+
Que ce soit en départ assis ou debout, la cotation ne change pas pour ce bloc. Estimé à 7b sur l'ensemble des topos, je l'ai trouvé un peu "large". Quoi qu'il en soit, la ligne est juste parfaite et les mouvements atypiques. Situé sur le bloc de The Big Island (8c), on s'est retrouvé en meme temps que Michel Caminati et un ami à lui sur ces lignes. Pour l'anecdote, Caminati a dans un premier temps fait à vu Sérénité assis en prenant bien son temps puis pour se relaxer entre deux calages dans The Big Island, il l'a enchainé en no foot... C'est pas le même monde !

A doite, The Big Island ! C'est pas pour demain...

Méthode pas évidente à trouver

Rocher d'Avon

1) Rasta, 7a
Un petit toit bien sympa avec une sortie en réta et une méthode qui sollicite bien les abdos. La cotation est pour le coup peut-être un peu sèche (?).

Un petit toit à ras du sol comme j'aime

Dynamiser sur une petite prise pas évidente à viser

2) Master of Puppets, 7b
La bloc est tout neuf car ouvert il y a un an à peu près. La ligne est splendide. Un départ debout dans un toit à compression, où les talons et les baffes sont de rigueurs. Une pure ligne ! La méthode de départ est pas facile à trouver mais une fois réglée, c'est parti.

Remonter l'arête

Malik, vaché dans Master of Puppets

Serrer la réglette salvatrice

=====> Et enfin la reprise de montage vidéo grâce à Tim :) Merci pour le PC lapin !



Biz à tous et bonne grimpe (en forêt) !